Les produits sont vendus uniquement par le chercheur  
 

Les dates Glorieuses du chercheur

Dans sa lutte pour l’indépendance sanitaire des populations de part la promotion de la médecine traditionnelle dite ancestrale, le chercheur Philibert Cossi Dossou-Yovo dit ‘’la feuille et non le fétiche’’ n’a pas eu la tâche facile. Tombé sur le coup de la menace de diverses personnes, M. Phlibert Cossi Dossou-Yovo a gardé quelques dates qui ont failli le bouleverser dans sa mission. Il faut noter que tout ceci a commencé quand l’opinion nationale a su qu’il traite et guérit le Vih/Sida.

Découvrons ensemble quelques dates.

En 2004 : Il reçoit régulièrement la visite de quelques personnes traitées avec le ’Linkpeyo’ qui sont venus lui proposer de leur livrer la composition de son produit à quatre (04) milliards de dollars. Mais le chercheur s’ y est opposé. Dans a même année, un autre groupe de personne est venu lui demander combien il faut avant de déployer une équipe de mercenaire pour le nuire alors qu’il refuse un deal plus important qui lui a été proposé.

08 Juillet 2006 : C’est l’occasion au cours de laquelle, un Monsieur connu du chercheur est venu avec eux bouteilles contenant du gaz à la main et le lui a brandit vers le nez pour l’intoxiquer.

10 Septembre 2006 : La même personne est revenue avec un gynécologue pour demander une collaboration car sa femme aurait retrouvé les chemins de la maternité grâce au chercheur.Au cours de la discussion, le monsieur projeta sur la joue gauche du chercheur des rayons ultra violets à l'insue de ce dernier.

29 Mai 2007 : Cette date est celle de la plus grande agression du chercheur car il a été retrouvé chez ce dernier un explosif dont voici la photo.

PHILIBERT COSSI DOSSOU YOVO DANS LA MARCHE DE L'INDEPENDANCE SANITAIRE DES POPULATIONS

20 Juillet 2007 : La personne qui se cache derrière ces complots contre le chercheur est venu de la France avec de nouvelles stratégies mais il n’a pas pu. Dans une conversation qu’ils ont l’intéressé n’a pas hésité à dire à M. Philibert Cossi Dossou-Yovo que son traitement gêne le système.

23 Août 2007 : Le chercheur a reçu dans la matinée, la visite d’une blanche accompagnée d’un ouvrier du centre hospitalier départemental de l’Ouémé. Aux dires de l’ouvrier, il a été désigné par les responsables de l’hôpital pour amener la blanche vers lui. Prenant la parole, la blanche a fait savoir que la collaboration souhaitée par le chercheur n’existe nulle part. Raison pour laquelle elle est venue pour s’entretenir avec lui.

Etudiante en fin de formation dans une école de journalisme en France, cette blanche est repartie pour revenir le soir avec deux de ses amis dont une femme et un homme. Cette fois-ci, ils sont venus avec une camera pour réaliser un documentaire avec le chercheur. Conduire vers sa pharmacie toujours dans sa maison, le chercheur constata quelques minutes après que le cameraman décide de changer la cassette au cours de l’entretien alors que la première n’est pas terminée. 20 minutes après cet acte, alors l’entretient se poursuivit, il constata que son oreille gauche n’entendait plus. Il demande alors au cameraman Blanc de changer la cassette et de remettre la première. Avis contraire de ce dernier qui lui recommande d’ordonner à ce que la bande tourne. C’est dans cette confusion que ces trois visiteurs blancs du chercheur ont rebroussé chemin en donnant leur vrai nom et leur origine. Rappelons que cet entretient a agit psychologiquement sur le chercheur qui s’en est sorti grâce à l’utilisation de quelques produits sanitaires.

22 janvier 2008 : Un autre que nous qualifions de malfaiteur accompagné d’un ami a rendu visite au chercheur. Venu comme tout citoyen pour se faire traiter d’un mal, l’hôte du chercheur après avoir pris connaissance du produit dont il a besoin et de son prix d’achat a demandé de se retirer pou aller chercher en laissant son second dans la chambre d’accueil du chercheur. Revenu cinq minutes après, il jette sous le bureau du chercheur un chapeau communément appelé « Gobi » dans lequel il y a des pièces d’argent et de la poudre intoxiquée. Sans le savoir, le chercheur s’est mis à lui ramasser les pièces d’argent en absorbant le gaz de la poudre qui lui a fait perdre connaissance pendant quelques minutes. Ayant constaté que l’objectif n’est pas certainement atteint, les auteurs de cette situation sont revenus quelques minutes après pour lui demander si ce qu’ils viennent de faire peut lui faire mal.

31 juillet 2010 : Il a été pigé par un citoyen à l’aide d’un enregistreur radio. Cette situation a créée les mêmes effets observés le 23 août 2007.

02 août 2010 : Il reçoit au musée, la visite d’un patient armée mais qui n’a pu s’expliquer à la vue du chercheur

Maladies traitées


Up | Down | Top | Bottom

Message 1-5 sur 71.
05-08-2015 14:32
ABISSI ( Porto novo , BENIN ) abissimathias <at> yahoo <dot> fr
je veux connaitre le prix de assazole n1 et adikpinklo
13-07-2015 21:39
feupi bertrand ( yaoundé , cameroun ) afrotelconsulting <at> yahoo <dot> fr
c'est avec beaucoup de plaisir que j'ai decouvert votre site et j'en suis trés flatte cependant ma compagne cherchons à avoir un enfant qui tarde à venir dépuis 4ans à la suite de 02 fausses couches consécutives de 03 mois et 06 mois depius fevrier 2012 aucun retard de ca part.quels traitement adopté car elle a 42 ans .Merci pour votre assistance , beaucoup de courage dans vos travaux
10-07-2015 12:57
franck ( Cotonou , Bénin ) franckjesu <at> yahoo <dot> fr
just pour savoir où avoir vos produit ici à cotonou
10-07-2015 12:57
franck ( Cotonou , Bénin ) franckjesu <at> yahoo <dot> fr
just pour savoir où avoir vos produit ici à cotonou
09-07-2015 05:46
zoundjiekpon. Mahugnon ( porto. Novo , benin )
Slt, comment puis-je avoir votre numero? Moi suis le 97557615!